SIÈGE RÉGIONAL DU GROUPE VINCI

RENNES
 

Demander le dossier de presse du projet


Opération: Construction du nouveau siège régional Ouest du Groupe Vinci
Site: Boulevard Solférino, 35000 Rennes
Maîtrise d'ouvrage: Groupe Vinci
Crédits: Parc architectes / ArtefactoryLab
Phase: En étude

De l’air à tous les étages
Avec la crise sanitaire, le confinement et le télétravail, l’air est devenu un sujet central. Comment repenser le lieu de travail à travers le prisme du bien-être et du grand air ? Les formes de travail ont évolué et se sont diversifiées, un espace de travail agréable est un moyen de collaborer efficacement, de rassembler des équipes soudées et de fidéliser les collaborateurs. Parc architectes propose une évolution des habitudes de conception des espaces de bureau ; en introduisant plus de domesticité et de convivialité. Par cette démarche, l’agence accompagne les équipes du Groupe VINCI à collaborer dans un environnement sain et stimulant.

Hall – Cyclo Café
Le hall n’est plus seulement envisagé comme la rencontre parfois frontale avec le bureau d’accueil mais comme un premier lieu de rencontre et d’échange. Ajouté au programme, l’agence a imaginé un café vélo : un espace où tout en garant son vélo on croise ses collègues et où l’on peut faire patienter ses invités en prenant un café dans un lieu animé.

Plateaux – Baies ouvrantes
À l’intérieur du siège régional, l’atmosphère intérieure est ajustable et mise à portée de main par le biais de baies oscillantes et de portes fenêtres pour que l’on puisse aérer l’espace commun à son gré. On retrouve ainsi un contact avec le grand air.

Balcons – Espaces extérieurs
Les espaces extérieurs manquent souvent aux espaces de travail, alors que prendre l’air permet de se ressourcer et s’oxygéner. L’immeuble, imaginé par Parc architectes, étend l’espace de travail vers l’extérieur avec des balcons. Les collaborateurs peuvent ainsi sortir au grand air à tout moment de la journée pour s’aérer l’esprit, avoir une discussion privée ou téléphoner.

Loggia – Terrasse en belvédère
Les espaces de convivialité sont souvent relégués dans des zones moins prestigieuses d’un immeuble de bureau. Le projet les installe au dernier étage ouvert au Sud sur le fleuve ferroviaire et en proue de bâtiment à l’Est au 4ème étage. Ces espaces vitrés, fonctionnent comme des jardins d’hiver, sont chauffés par le soleil en mi saisons. Ils pourront s’ouvrir aux beaux jours offrant une vue dégagée sur le paysage alentour.

Plateaux – Mutualité en logements
Dans la cadre de la réflexion sur des scénarios 2050, Parc architectes s’est questionné sur la résilience de l’immeuble. Le dispositif de balcons périmétriques lui donne une capacité aisée à devenir un immeuble de logements.

Climats – Dispositifs passifs
Pour anticiper et s’adapter au changement climatique et réduire les consommations d’énergie, le recours à différents dispositifs climatiques passifs sont intégrés à la conception du bâtiment. En premier lieu, les baies oscillantes et les portes fenêtres permettent une ventilation naturelle et aisée des espaces. Elles assurent le fonctionnement du free-cooling en ventilant de nuit les espaces et en refroidissant les plafonds de béton nu qui joueront de leur inertie pour diffuser de jour la fraîcheur de la nuit. La ventilation des locaux est d’autant plus aisée que l’immeuble, en bord des voies, est dégagé et que la ville de Rennes est bien balayée par les vents. En second lieu, les planchers de bétons sont actifs. Ils sont parcourus par des serpentins de fluide et laissés à température pour ajuster le climat intérieur. Enfin, les balcons apportent un complément de protection solaire en été pour éviter la surchauffe des façades quand le soleil est haut tout en profitant des apports gratuits de chaleur le reste de l’année quand le soleil est plus bas.

Matériaux – Bois et béton
Concernant les éléments constructifs, l’usage du béton pour la structure est réduit au nécessaire, les poteaux et les planchers. Ainsi les masses mises en œuvre et l’énergie grise est limitée. En complément les façades sont réalisées en menuiserie de bois qui permettent d’apporter des matériaux bio-sourcés et de stocker du carbone. Ces éléments en bois étant protégés par les balcons périphériques leur tenue dans le temps est assurée. Ils seront naturellement protégés du vieillissement par les débords des balcons. En outre ces derniers facilitant l’accès aux façades, permettent un entretien aisé qui participe à la pérennité de l’ouvrage.

Ville – En bordure du fleuve ferroviaire
L’immeuble se positionne comme une grande installation à la structure fine et tendue sur la rive du fleuve ferroviaire. Son architecture du côté Sud répond aux lignes du chemin de fer. Sur la façade Nord du côté du Boulevard Solférino, le bâtiment se recule progressivement dans les étages pour permettent à la lumière de descendre dans la rue et pour répondre aux épannelages en vis-à-vis.

Bureaux – Balcons au grand air
La proposition de Parc architectes s’inscrit dans la lignée de la recherche architecturale menée par l’agence. 
L’image qu’expose le bâtiment reflète à la fois les savoirs faire technique du groupe VINCI par sa structure de béton précise et tendue, ainsi qu'un souci du respect de l’environnement par la mise en œuvre de façades en bois. Le projet destiné au bien-être de ses occupants, installe les équipes dans un lieu de travail sain, lumineux et confortable.
Les balcons apportent un caractère domestique qui renouvellent le type de l’immeuble de bureau et offrent aux collaborateurs de nouveaux lieux pour partager et se rassembler dans un environnement ouvert au grand air.