SALLE DE SPECTACLE DE CALVI BALAGNE

CALVI BALAGNE

Opération: Construction de la salle de spectacle de Calvi Balagne
Programme: Salle de spectacle
Maîtrise d'œuvre: Parc architectes (Mandataire) — ADPA (
Architectes associés) — BATISERF (Structure) — Nicolas Ingénierie (Fluides) — BMF (Economiste)

Maîtrise d'ouvrage: Communauté d’agglomération de Calvi Balagne
Phase: Concours 2018

LA SALLE DE SPECTACLE DE CALVI

La salle de spectacle de Calvi Balagne est un enjeu majeur pour la communauté de commune. Le projet proposé vise à marquer les imaginaires à la hauteur des ambitions de la ville. Ce bâtiment d’exception est surprenant, mystérieux et lumineux. A l’intérieur, il renferme une atmosphère de fraîcheur tamisée de lumière. En son cœur se trouve une boîte noire où se dérouleront tous styles de spectacles qui construiront l’imaginaire culturel des habitants de Calvi et des communes alentours.

 

ROC

Le bâtiment se présente comme un roc. Il donne à l’entrée de ville, une singularité mémorable.
Installé dans un léger mouvement de terrain, il semble émerger du sol. Autour de lui, les aménagements sont simples et mettent en valeur le sol de la pinède avec des jeux de graviers, de tuf et de rochers. Au milieu des arbres, au bord du rond point, le centre culturel suscite la curiosité.
Sa minéralité affirmée fait écho aux constructions de pierre, aux remparts de la citadelle et aux monts voisins. Ce rocher est constellé de points lumineux. Les pavés de verre incrustés dans les parois s’illuminent le soir venu et laissent s’infiltrer des rayons de soleil le jour.

 

FRUIT

Construit en béton, la texture des façades est obtenue par des passes successives de granulométries différentes qui exprimeront une sédimentation comme des strates géologiques. Si au premier regard le volume semble régulier, on découvre rapidement que ses murs sont légèrement inclinés. Le biais des parois s’appelle « fruit » en architecture. Ce dispositif se retrouve traditionnellement dans les remparts ou dans les embrasures de fenêtre.
Le fruit est généralisé dans tout le dessin du projet. Il produit des surprises de perceptives. Les formes régulières se révèlent biaises. Les perspectives sont augmentées et semblent rendre le bâtiment plus grand qu’il n’est. Les différents biais génèrent une expérience perceptive spectaculaire.

 

LUMIERE

En s’approchant du bâtiment depuis la pinède, on descend lentement vers l’entrée par un vaste parvis. On entre dans l’ombre en passant sous le voile de béton pour découvrir un grand hall empli de fraîcheur. A l’intérieur, on sent que la lumière du jour ponctue la façade en faisant scintiller les pavés de verre. La lumière du jour perce également la toiture en haut d’un grand escalier en vis. On imagine une terrasse sur le bâtiment d’où l’on pourrait contempler toute la baie.

Puis c’est vers la salle que l’on se dirige accompagné par les points de lumière. On découvre alors un amphithéâtre noir entièrement conçu comme un outil modulable pour accueillir tous types de spectacles grâce à son acoustique modulable, sa jauge variable et ses équipements scénographiques. Installé, on attend alors que les lumières s’allument pour se laisser emporter par le spectacle.

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

©Parc Architectes 2018 - Tous droits réservés