LES SAISONS DE LA TRAME - RÉSIDENCE SERVICE ET BUREAUX

ZAC École Polytechnique - Plateau de Saclay
 

Opération: 115 Logements, 180 Postes de bureaux, Communs - Lot C1.3b - Palaiseau
Programme: Résidence Services et Bureaux - Nouveaux Entrepreneurs & Chercheurs
Maîtrise d'œuvre: Parc architectes (Mandataire)
Maîtrise d'ouvrage: REI Habitat
Phase: Concours 2021

SLR_PERS_BIBLIOTHEQUE.jpg
SLR_PERS_LOGGIA_ETE.jpg
SLR_PERS_DRAWING_salonautomne.jpg
SLR_PERS_DRAWING_salonHIVER.jpg

Envisageant le campus de Paris-Saclay comme la rencontre d'une trame métropolitaine et du vaste paysage du plateau, le projet explore ce principe en animant une structure régulière par des espaces collectifs. Il regroupe 115 logements pour chercheurs entrepreneurs et étudiants avec un ensemble de bureaux de 180 postes, où chacun de ces communs offre une ambiance climatique spécifique en lien avec les saisons.

DES ESPACES COMMUNS POUR CHAQUE SAISON

Chaque salon se construit autour de dispositifs climatiques adaptés. On trouvera ainsi, une loggia d'été en double hauteur avec un rideau sur l'angle sud-ouest, un bow-window d'hiver aux vitrages pliés donnant un maximum de lumière pendant la saison froide au-dessus de l'entrée, une mezzanine en double hauteur avec des brise-soleils étudiés pour protéger le vitrage des rayons solaires en été et les laisser rentrer profondément à l'automne, une serre en plein ciel qui prolongera la saison chaude en la faisant démarrer au printemps et en la prolongeant jusqu'au cœur de l'automne et enfin une longue baie vitrée et ses bancs de lecture au nord pour profiter de la lumière douce et continue toute l'année.

UNE STRUCTURE RÉGULIÈRE ET ASYMÉTRIQUE

La structure en bois repose sur un socle en béton au rez-de-chaussée et au R+1. Le rythme régulier des poteaux, découpant en trois travées la largeur du bâtiment. La régularité de la trame donne l'occasion de générer une asymétrie entre les appartements, au Sud la baie exposée et réduite : l'appartement se déploie en profondeur. Tandis qu'au Nord, l'espace à vivre s'étend en longueur derrière de larges vitrages.