RÉHABILITATION D'UN IMMEUBLE DE BUREAUX

PARIS 11ÈME

Opération : Transformation des façades d'un immeuble de bureaux, plateaux de bureaux livrés en blanc, aménagements des espaces extérieurs
Site : 18 avenue Parmentier, 75011 Paris
Maîtrise d'ouvrage : 6ème Sens Immobilier
Phase : Livré (mai 2014)
Photos : Thomas Lang

IMMEUBLE GIGOGNE

Cet immeuble de bureau se situe dans le 11ème arrondissement au coeur d’un tissu urbain très dense. Sa façade principale se situe sur cour. On y accède après avoir passé le porche d’un premier immeuble donnant sur l’avenue Parmentier. Le bâtiment d’origine date de la fin du XIXème siècle et a été étendu dans les années 1970 pour former un patio. Le projet consiste à transformer les façades donnant sur cour et sur patio afin d’adapter les espaces de bureaux aux exigences contemporaines de confort, de lumière et de thermique.

 

FENÊTRES SUR COUR

La situation de l’immeuble, typique du contexte parisien, exige d’ouvrir au maximum les plateaux de bureaux existants à la lumière du jour afin d’éclaircir le cœur d’îlot. Les façades sont déposées ainsi que les menuiseries du bâtiment d’origine. De nouvelles façades en menuiseries bois largement vitrées sont installées sur la cour et sur le patio. Elles permettent de retrouver de la transparence et de la porosité dans un espace resserré et contraint, et ainsi de sortir de la sensation initiale d’enfermement. Les nouvelles façades font pénétrer un maximum de lumière tout en assurant l’isolation thermique des futurs bureaux. Le choix de menuiseries bois permet la combinaison aisée de performances thermiques, environnementales et esthétiques.

 

ORDONNANCEMENT BOIS

Les façades en aluminium datant de l’extension des années 1970 ont été conçues sans réel souci de s’intégrer au bâtiment existant. Elles sont remplacées par des façades en bois, composées de manière à retrouver l’ordonnancement des façades d’origine. Les montants verticaux reprennent les lignes de la construction datant du XIXème. Une composition primaire marque la verticalité tandis qu’un barreaudage au niveau des allèges et des impostes dessine de fines lignes horizontales. Les anneaux en métal laqué noir permettent de raidir la structure bois et d’animer aléatoirement le dispositif.

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

©Parc Architectes 2018 - Tous droits réservés