RESTRUCTURATION D'UN IMMEUBLE INDUSTRIEL

GENNEVILLIERS

Opération : Restructuration d'une usine en immeuble de bureaux et d'activités
Site : 141 avenue des Grésillons, 92230 Gennevilliers
Maîtrise d'ouvrage : Hertel Investissement
Photos : Thomas Lang / Julien Lanoo
Phase : Livré (2017)

POURSUIVRE L’HISTOIRE 

L’usine MPR, construite à Gennevilliers en 1949, fabriquait des machines à pneumatiques rotatives. Le projet vise à restructurer ce bâtiment industriel, inscrit au patrimoine de la ville, en immeuble de bureaux et d’activités. Nous proposons une solution simple et économique pour adapter les espaces de cette usine-atelier aux nouveaux usages tertiaires, tout en mettant en valeur les principes architecturaux qui ont présidé à sa construction. Le bâtiment en béton armé est basé sur une structure efficace de poteau-poutre conçue pour pouvoir être étendue. Ce principe constructif a permis de surélever le bâtiment deux fois dans les années 1950. C’est sur cette logique de « structure capable » que nous appuyons notre proposition pour écrire une nouvelle page de l’histoire de ce bâtiment et participer à  la création d’une seconde génération de ville. 


CHANGER DE STATUT 

L’intervention se concentre sur les façades. Les grandes baies vitrées, conçues pour des activités industrielles, sont recomposées pour faciliter le cloisonnement des espaces intérieurs. En subdivisant la trame constructive, les nouvelles baies confèrent au bâtiment un statut tertiaire. Nous ajoutons à la composition d’ensemble un meneau d’une largeur de 35 cm pour deux baies. Sa section en demi-cercle reprend la modénature des meneaux existants en façade Ouest. Une traverse à 2,80m de haut est ajoutée à l’intérieur pour permettre la pose d’un faux-plafond. Pour desservir les différents lots, deux cages d’escaliers sont construites dans la cour. Elles reprennent l’aspect de celles qui caractérisent la façade du bâtiment sur l’avenue des Grésillons.

LUMIÈRE ET CLIMAT 

La subdivision des surfaces vitrées par les meneaux permet de réduire le clair de vitrage et améliorer l’isolation. Les baies sont équipées de châssis en aluminium à rupteur de ponts thermiques. Toutes les menuiseries sont blanches pour diffuser la lumière dans les bureaux et augmenter le coefficient de lumière naturelle. L’ajout de brise-soleil en caillebotis, positionnés en partie haute des vitrages, protège les occupants d’un éclairage trop direct et optimise l’ambiance de travail. Ces brise-soleil permettent aussi de dissimuler l’épaisseur des faux-plafonds et sont également déclinés en dispositif anti-intrusion sur les fenêtres en rez-de-chaussée. L’intervention sur les façades optimise les performances thermiques et lumineuses pour assurer le plus grand confort aux futurs occupants.

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

©Parc Architectes 2018 - Tous droits réservés