AUDITORIUM & ÉCOLE DE CHANT CHORAL SOUS MAÎTRISE RADIO FRANCE

BONDY

 

Demander le dossier de presse du projet

Opération : Auditorium et conservatoire de Bondy
Programme : Salle en acoustique naturelle de 220 places, conservatoire
d'enseignement du chant choral et de la musique, espace d'exposition
Site : 75 avenue Barbusse, 93140 Bondy
Maîtrise d'ouvrage : Ville de Bondy - Est Ensemble - Séquano Aménagement
Phase : Livré (2013)
Photos : 11h45
Publications : Beaux-Arts, AMC, EXÉ, A10, Archdaily, Le Moniteur, Annuel Optimiste
Prix : Nominé au prix AMC de la Première Oeuvre 2014
Lauréat du Prix Grand Public Archicontemporaine 2014


Chacun des espaces de l'Auditorium de Bondy a été conçu pour générer
une ambiance acoustique spécifique.
Visite du bâtiment (les yeux fermés) commentée par Brice Chapon.
(montage, mixage : Emile Rabaté & Amaury Rémusat, à partir des sons enregistrés
lors des performances acoustiques in-situ des artistes Valentin Ferré & Aymeric Hainaux)

CONTEXTE 

L’Auditorium Angèle et Roger Tribouilloy s’implante sur une artère de la ville de Bondy, le long de l’avenue Henri Barbusse, à 5 minutes à pied de la mairie. Sa forme simple et compacte s’installe dans un tissu hétéroclite devant un collège, entre un ensemble de logements modernes, des maisons individuelles et en face de tours d’habitations.

L’édifice accueille deux entités programmatiques distinctes, d’une part le Conservatoire sous maitrise de Radio France, outil d’apprentissage du chant choral, et d’autre part un équipement plus polyvalent dédié à la vie culturelle de la ville avec un auditorium de 220 places et un espace d’exposition. Une série d’arches vitrées ouvrent sur l’extérieur les espaces communs : le hall d’entrée, le bar et la salle d’exposition. Le sol de ces espaces forme une nappe noire en continuité avec le bitume du sol de la ville.

 

STRATÉGIE

Cet équipement est conçu comme un outil simple et robuste destiné aux maitrisiens du collège Brossolette et à la ville de Bondy. Le bâtiment est ouvert à l’appropriation et malléable aux usages. Sa géométrie de « boîte » et son revêtement en tôle ondulée sont inspirés du hangar suburbain. Ces choix formels ont été faits pour concentrer les efforts financiers à l’intérieur sur la qualité acoustique de la salle et des équipements techniques. Ce projet est le résultat d’un travail d’équipe mené dès lé début, et tout au long du processus, avec l’acousticien et le scénographe.

 

ACTIVITÉS

Le volume simple de l’édifice cache un plan complexe desservant 3 entités distinctes : un auditorium, un conservatoire d’enseignement et un espace d’exposition. Au rez-de-chaussée, le hall d’entrée, en transparence sur la rue, donne accès à l’auditorium et à l’espace d’exposition. Le conservatoire d’enseignement du chant choral s’enroule en R+1 et R+2 autour du volume toute hauteur de l’auditorium. Il est accessible directement par l’arrière du bâtiment depuis le collège par les maîtrisiens. 5 circulations verticales permettent de gérer les flux différenciés entre maîtrisiens et public.

Un double amphithéâtre, que nous avons rajouté au programme, offre aux étudiants du conservatoire un lieu de vie informelle pour se retrouver pendant les interclasses, se détendre, répéter le chant ou organiser des mini-concerts. Il est conçu comme une cour de récréation intérieure au bâtiment.

 

AMBIANCES

Le travail de conception du bâtiment est une mise en scène des ambiances sonores et lumineuses. Le parcours dans les espaces de l’auditorium et du conservatoire révèle les gradients d’un cérémonial séquentiel : du plus lumineux au plus sombre, et du plus réverbérant au plus mat.

En se rendant à un concert, le visiteur traverse l’espace du hall, lumineux et acoustiquement réverbérant, avant de pénétrer dans la salle de l’auditorium plus sombre et plus feutrée. De même dans le conservatoire, les élèves passent d’une ambiance acoustique à une autre : de la caisse résonnante formée par le double amphithéâtre aux salles de classe à l’acoustique raisonnée grâce aux panneaux acoustiques et aux murs biais.

 

FINITIONS

L’acoustique de la salle de l’auditorium a été conçue pour offrir un écrin adapté aux performances vocales. Les plafonds, les murs et les balcons déploient une géométrie plissée pour générer les réflexions précoces nécessaires au jeu d’ensemble tout en contrôlant la durée de réverbération. Selon les configurations de la scène, l’auditorium peut aussi accueillir des concerts acoustiques ou amplifiés, ainsi que du spectacle vivant.

Les espaces intérieurs sont chaleureux malgré l’économie de moyens. La qualité de leur ambiance se joue dans le contraste entre matériaux laissés bruts et finitions travaillées. Dans la salle de l’auditorium, des panneaux en contreplaqué tout bouleau sont fixés aux murs sur toute la hauteur. Ils traversent le balcon traité en panneaux acoustiques noirs comme le plafond. Dans les salles de chant, les murs sont laissés en béton brut, tandis que les cadres de fenêtre sont habillés de bois. Les parois biaisées pour l’acoustique sont peintes en blanc. Des panneaux en bois perforé viennent compléter le dispositif.

  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon

©Parc Architectes 2018 - Tous droits réservés